Le collectif des Enseignants et des Travailleurs de l’université de Béjaia a appelé ce lundi dans une longue  déclaration à la suspension provisoire  des marches hebdomadaires du mardi et vendredi, en raison du coronavirus.

« Notre collectif très engagé dans la révolution en marche, considère qu’il serait irresponsable de mettre en danger la vie des citoyens mobilisés dans notre révolution pacifique qui a su préserver notre peuple de toute effusion de sang. Par conséquent, Il décide, après une large concertation, de suspendre provisoirement les marches hebdomadaires du mardi et appelle la société civile à faire de même pour les marches du vendredi » est-il , en effet, écrit dans la déclaration.

  « Les professionnels de la santé, de par le monde, dont les nôtres, sont unanimes sur l’extrême gravité de la situation actuelle. A l’instar de toutes les sociétés développées, soucieuses de la santé et de la prospérité de leurs populations, nous devons réagir rapidement, avec raison et intelligence pour endiguer la propagation du virus » ajoute la déclaration

Par ailleurs, le collectif a dénoncé  la directive  du recteur de l’université de Béjaïa obligeant tous les ATS à maintenir leur horaires de travail durant cette période de crise , en contradiction avec les orientations du ministère de tutelle qui appelle à l’instauration du service minimum.