Les prix du pétrole continuent leur dégringolade

Date:

Plombés par l’épidémie du coronavirus, les prix de pétrole continuent à chuter de façon vertigineuse sans que personne ne puisse prévoir quand s’arrêterait ce plongeon boursier. 

Comme attendu, la réunion de vendredi à Vienne de l’OPEP et  de la Russie a accouché d’une souris. La proposition de  l’OPEP d’une diminution collective supplémentaire de 1,5 million de barils par jour jusqu’à la fin de l’année 2020 pour enrayer la dégringolade des cours  n’a pas été acceptée par la Russie qui a fait savoir qu’aucun pays n’a obligation de baisser la production.  « Les Russes peuvent vivre avec un baril à 40 dollars et il semble qu’ils soient prêts à supporter des prix encore plus bas à court terme« , indique, à ce propos Edward Moya, analyste chez Oanda.

Les conséquences du  coup de massue asséné par le Covid-19 aux cours du pétrole en particulier et à l’économie mondiale en général  commencent à se faire sentir dans plusieurs pays et la propagation de l’épidémie fait craindre le pire.  

Déjà fortement affectés par le coronavirus, le bide de la réunion de Vienne a accentué la chute des cours. Ce dimanche le prix du Brent est tombé sous la barre de 46 dollars et celui du baril de WTI à moins de 41 dollars.

Share post:

Info en continu

Articles associés
Related

Forum d’affaires algéro-polonais : vers l’établissement de partenariats économiques plus denses

Un forum d'affaires algéro-polonais a été organisé dimanche à...

Lancement officiel du Recensement général de l’agriculture

Le Recensement général de l'agriculture (RGA) visant à connaitre...

Automobile : le chinois Jetour fabriquera ses voitures en Algérie à partir de fin 2025

Une usine de fabrication de véhicules de la marque...

Hydrocarbures : Sonatrach signe un Protocole d’Accord avec Eni

Le groupe Sonatrach et son partenaire Italien Eni ont...