Le vice-ministre iranien de la santé, Iraj Harirchi est contaminé par le nouveau coronavirus. « Le test sur M. Harirchi, vice-ministre de la Santé qui était sur les lignes de front face au coronavirus, s’est révélé positif » a, en effet,  indiqué ce mardi le conseiller média du ministre de la Santé iranienne.

 Actuellement, il est enregistré officiellement en Iran  15 décès  des suites de cette maladie,  mais le  député Ahmad Amirabadi Farahania affirme   que  les chiffres réelles sont beaucoup plus importants. Il  a indiqué  que  dans la ville de Qom où le virus est apparu pour la première fois dans le pays, on dénombre pus de 50 morts.

Devant la propagation rapide et meurtrière du virus, l’Iran a haussé à son maximum  sa mobilisation.  Des mesures drastiques sont mises en place et la population est  exhortée  à rester cloitrée chez soi pour éviter la contamination.

A noter que le vice- ministre iranien de la santé actuellement sous traitement a promis qu’en cas  de confirmation des chiffres avancés par le le  député Ahmad Amirabadi Farahania, il déposerait sa démission.

Apparu en Chine en décembre 2019, le virus qui a déja fait 2705 morts, menace toute la planète. Trente-six pays sont touchés pour le moment et quelque 80300 personnes sont  infectées à travers le monde.