Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune a réitéré, lundi, à l’occasion du double anniversaire de la création de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA) et de la nationalisation des hydrocarbures, son engagement devant les Algériens « d’édifier une nouvelle République forte sans corruption, ni haine ».

« En 1956, les travailleurs se sont unis contre le colonialisme, à travers la création du syndicat historique UGTA, sous la conduite du chahid Aissat Idir. En 1971, le leader Houari Boumediene a remporté le pari du recouvrement de la souveraineté sur nos hydrocarbures. Aujourd’hui, je réitère mon engagement envers vous, de hâter l’édification d’une nouvelle République forte sans corruption, ni haine », a écrit M. Tebboune sur son compte Facebook.