La coure d’Alger ouvre de nouveau le dossier de corruption liée au montage de voiture.

Le procès en appel des deux ex-Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, ainsi que les ex- ministres de l’Industrie, Youcef Yousfi, Abdessalem Bouchouareb  (en fuite), Mahdjoub Bedda, des Travaux publics aux côtés de trois concessionnaires automobiles, Ahmed Mazouz, , et Hacène Arbaoui, propriétaire de Kia Motors Algérie, Ali Haddad, patron du groupe ETRHB, Mohamed Bairi, patron d’Iveco ,s’ouvre, aujourd’hui, mercredi 12 février 2020  à la cour d’Alger.

Djezzy Binatna

Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal ont été condamnés d’une peine respective de 15 et 12 ans de prison, tandis que Abdessalem Bouchouareb, qui est en fuite, a été condamné à une peine maximale de 20 ans de prison avec un mandat d’arrêt international. Mahdjoub Bedda et Youcef Yousfi ont écopé de 10 d’emprisonnement.

Pour rappel,Le tribunal a prononcé une peine de 7 ans de prison ferme avec saisie de leurs biens contre les hommes d’affaires Ali Haddad et Ahmed Mazouz, alors que Hacène Arbaoui a écopé de 6 ans de prison. Mohamed Bairi, quant à lui, a été condamné à 3 ans de prison ferme. L’ex-ministre des Travaux publics et des transports Abdelghani Zaâlane a été acquitté au terme l’affaire du financement occulte de la campagne électorale du 5e mandat de l’ex-président Abdelaziz Bouteflika.