Dans le cadre de la lutte contre le trafic des psychotropes, les forces de la police judiciaire ont réussi après des investigations circonspectes à mettre fin aux activités illicites d’un réseau de dealers de psychotropes et de produits pharmaceutiques.

Les mis en cause sont âgés entre 24 et 34 ans et ciblaient les étudiants au niveau de l’université centrale de Constantine. Mis sous surveillance durant un temps, ils finiront par être identifiés. La Police Judiciaire a réussi à les intercepter en même temps dans une souricière bien dressée.

Sur eux il a été saisi 530 unités de psychotropes de différentes marques, des téléphones portables qui leurs servaient pour communiquer entre eux et un véhicule qui leur permettait de transporter leurs marchandise. Les accusés ont été présentés devant la justice.