Dans une déclaration  intitulée « liberté pour Louiza Hanoune » ,qu’il a partagée sur sa page facebook,  Djamel Zenati a  exprimé un franc  soutien à  Louiza Hanoune,  secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT), incarcérée depuis le 9 mai 2019  et  condamnée le 25 septembre dernier en première instance  à 15 ans de réclusion criminelle pour « atteinte à l’autorité militaire » et  « complot contre l’autorité de l’Etat ».

 Pour Djamel Zenati, les charges retenues contre la pasionaria algérienne ne tiennent pas la route. « Qui peut croire une seule seconde à une telle ineptie quand on connait l’attachement viscéral et presque maladif de Louiza HANOUNE à tout ce qui a trait à la stabilité du pays, la souveraineté nationale et l’unité de l’armée. Son intransigeance sur ces questions fut parfois excessive au point de s’attirer des critiques dans la sphère même de ses amitiés. Je le dis en connaissance de cause ».

fait-il remarquer . Pour lui cette condamnation  n’est autre qu’une action de  criminalisation de l’action politique. Parlant de   ceux qui ont fait montre d’indifférence ou pire jubilation  face à la  condamnation  de Louiza Hanoune,Djamel Zenati affirme qu’ils sont dans l’erreur. « Certains, par malveillance ou incompréhension, tentent d’isoler le cas de Louiza Hanoune. Ils lui dénient le statut de détenue politique ou pire, se réjouissent de sa condamnation. Ils sont dans l’erreur. » soutient–il.

Rappelant le parcours  politique de cette femme qui a été de toutes les  luttes et de toutes les causes justes ,il  insiste sur le fait que sa place de cette femme n’est pas en prison. « Je la soutiens par principe, par devoir de militant et au nom d’une amitié née d’un combat partagé » conclut-il.