Hassan Khelifati Le PDG d’Alliance Assurance,  a annoncé son intention de fonder une nouvelle organisation patronale à vocation syndicale. Les développements et les bouleversements politico-économiques vécus par le pays ces dix derniers mois, sont à l’origine de ce projet qui se veut une sorte de correctif à la  « vocation politique » prise par les anciennes organisations patronales.   

Cette nouvelle organisation, selon Hassan Khelifati  ne se mêlera jamais de politique et n’aura comme ambitions que la promotion de l’investissement, le développement économique et l’encouragement et l’assistance  des entreprises. 

    «  L’Algérie nouvelle  nécessite de nouvelles structures en symbiose  avec les orientations politiques et économiques  actuelles. » a-t-il indiqué à la Chaine Ennahar.

 Se posant en fervent défenseur de la culture d’entreprise et en continuel contribuable au développement de la  communauté économique, le PDG de l’Alliance Assurance affiche sa détermination à  donner aux chefs d’entreprises  l’espace qu’il mérite en les éloignant des connexions dangereuses avec le politique.

  Une commission est déjà à pied d’œuvre pour la rédaction des textes fondateurs et de la charte d’éthique  de cette nouvelle structure. Les assises de cette dernière  auront lieu dans les prochaines semaines, une fois achevées les procédures administratives y afférentes.  

Outre de vouloir mettre fin aux liaisons dangereuses (patronat-politique) fortement  décriées par le peuple algérien, cette nouvelle structure patronale veut aussi redorer l’image terni du patron algérien qui a été, ces dernières années, l’un des bras majeurs du pouvoir politique.