Mise en ligne le :

Le juge d’instruction du tribunal de Taher, dans la wilaya de Jijel, a ordonné hier lundi la mise en détention provisoire de l’actuel directeur de l’hôpital Said Medjdoub de Taher pour son implication dans des affaires de corruption, a-t- appris mardi de source judiciaire.

La même source a précisé que plusieurs chefs accusations sont portés à l’encontre de l’actuel directeur de l’hôpital de Taher, dont la « conclusion de transactions suspectes », ajoutant que « le mis en cause a été témoin de faits de corruption ayant secoué cet hôpital et fait récemment l’objet de l’ouverture d’enquêtes, avant de se retrouver par la suite accusé ».

Selon la même source, le directeur de cet établissement de santé a été convoqué comme témoin en sa qualité de cadre au sein de cet hôpital au moment des faits de corruption, soulignant qu’ »après avoir étudié en profondeur le dossier, l’implication de l’accusé, nommé par la suite à la tête de cette infrastructure, est devenue évidente ».

A noter que plusieurs cadres de l’hôpital de Taher sont également impliquées dans ces affaires de corruption.