Le chef de l’Etat, Abdelkader Bensalah, a affirmé mercredi, que le scrutin présidentiel prévu demain jeudi était « une occasion historique » pour la consécration de la démocratie et de la justice sociale et l’édification de l’Etat de droit et  des institutions.

Dans une allocution à l’ouverture des travaux du Conseil des ministres, le chef de l’Etat a déclaré que « le scrutin du 12 décembre constitue une occasion historique pour nos citoyens, qui portent l’Algérie dans leurs cœurs, de donner un sens à leur engagement pour la consécration de la démocratie et de la justice sociale et l’édification de l’Etat de droit et des institutions auquel aspire notre peuple ».

Soulignant « la réunion des garanties et la mise en place de toutes les dispositions pour cette élection, il a réitéré son appel « à la mobilisation des citoyennes et des citoyens pour sa concourir à sa réussite ».

Djezzy Binatna

A cette occasion, le chef de l’Etat a tenu à saluer « les membres de la communauté nationale à l’étranger « qui ont répondu à l’appel du devoir national, en se dirigeant aux urnes, réaffirmant ainsi leur attachement à leur patrie en dépit de tentatives visant à semer la confusion et le doute, provenant de parties qui chantent la démocratie sans respect de ses règles les plus élémentaires ».

Dans ce contexte, M. Bensalah s’est félicité « des grands pas franchis sur la voie du  processus menant à ce rendez-vous décisif pour l’histoire de la patrie, conformément à l’approche adoptée, telle que je l’ai annoncée précédemment, et dans le cadre du respect des principes et dispositions de la loi fondamentale de l’Etat et des lois de la République ».

« Cet exploit prouve, indéniablement, que l’Etat a tenu, malgré toutes les tentatives de discréditation et les différents obstacles, ses engagements et n’a pas dévié de sa ligne de conduite sincère pour permettre à notre peuple de choisir, en toute liberté, probité et souveraineté, un président de la République », a-t-il encore affirmé.