Dans un entretien diffusé à la veille de la présidentielle, sur la chaine Web de l’Organisation nationale des moudjahidine (ONM), le  SG par intérim de l’organisation, Mohand Ouamar Benlhadj  a indiqué que l’Algérie qui est passé d’un socialisme spécifique chancelant  à un libéralisme sauvage au point de  devenir un pays plus capitaliste que les Etat-Unis et autres grands  pays capitalistes.

« 90% de la rente nationale est partagée par  10% de la population et les 10% de la rente est partagée par  90% de la population. Le président qui doit venir doit inverser cette situation et changer de cap » a-t-il soutenu.

Revenant sur  la place des anciens partis politiques (certainement en référence à ceux qui ont servi de béquilles au pouvoir), il rappelle que leur date de péremption est dépassé et qu’ils doivent être supprimés  tel que revendiqué par le Hirak et remplacés par de nouveaux  partis d’opposition qui épousent  et adhèrent aux  exigences et aux attentes actuelles du pays et  du peuple algérien.  « Que Dieu aient leur âmes » a-t-il dit en parlant de ces partis.

S’agissant des procès des anciens autres responsables et de quelques hommes d’affaires, il a déclaré qu’il n’aime pas tirer sur les ambulances, mais insiste sur le fait que les biens du peuple algérien doivent être récupérés si le vol est  prouvé «  Il faut que les biens volés des Algériens soient récupérés  comme cela s’est fait en Arabie Saoudite et en Malaisie et dans d’autres pays. Sans récupération réelle des biens du peuple algérien, ces procès ne seraient que du spectacle » a-t-il estimé.

Il conclue son entretien  en appelant la jeunesse  à prendre soin de l’Algérie et à faire usage de  leur énergie et de leur force  pour la construction de leur pays.