A la veille d’une échéance électorale cruciale pour l’avenir du pays, Ali Benflis fait face à une cabale et une désinformation sans précédent et distillée par certains médias qui ne sont plus à présenter tellement ils ont vendus leur âmes à de nombreuses reprises au plus fort du moment.

En effet depuis que le parquet de Bir Mourad Rais eut rendu public un communiqué annonçant l’arrestation  d’une personnes faisant partie de la direction de campagne du candidat Benflis, certaines plumes qui étaient dans un passé récent au service la bande à Bouteflika, se déchaînent et tirent sur tout ce qui bouge.

L’enquête préliminaire et judiciaire du parquet de Bir Mourad Rais, indique dans un communiqué, rendu public ce lundi soir que le prévenu, qui répond aux initiales de S B   aurait  fourni de manière régulière des rapports à un pays tiers sur la situation qui prévaut en Algérie et sur les conditions de préparation des élections.

S B, selon le parquet a avoué connaître Ali Benflis depuis 2003 et lui avoir rendu, pour lui et sa famille, plusieurs services, dont l’ouverture d’un compte bancaire, appartenant au candidat et à son épouse, ouvert dans ce pays étranger.

Le prévenu a été placé en détention provisoire par le Juge d’instruction, conclut le communiqué.

La « célérité » avec laquelle cette affaire est traitée par certains médias qui ont proclamé des jugements et condamné Ali Benflis sans même être entendu par un juge pousse à poser de sérieuses questions  sur les visées réelles d’une telle cabale.

Ali Benflis, candidat le plus crédible parmi les autres postulants à la magistrature suprême, est-il victime d’un complot à deux jours de l’élection présidentielle?

Les prochaines heures nous le diront.