L'info c'est ici

L’équipage de l’avion d’Air Algérie a épargné une véritable catastrophe à Lyon

200

L’équipage de l’avion d’Air Algérie a épargné une véritable catastrophe au niveau de l’aéroport de Lyon quand il a brusquement stoppé ses moteurs au moment de son décollage pour éviter un camion de déneigement qui fonçait vers lui. Les détails de l’incident d l’avion d’Air Algérie qui a failli provoquer une catastrophe le 14 novembre dernier à l’aéroport de Lyon sont analysés dans le cadre d’une enquête.

L’avion avait alors stoppé net son décollage alors qu’un véhicule de déneigement venait de s’engager sur la piste devant lui. Le 14 novembre dernier dans un contexte de chutes de neige en région lyonnaise qui avaient provoqué l’annulation d’une vingtaine de vols au départ comme à l’arrivée, l’avion d’Air Algérie était sur le point de s’élancer sur la piste de décollage, mais a dû interrompre en catastrophe sa manœuvre afin d’éviter la collision avec un engin de déneigement, a indiqué le BEA.

L’avion, un Boeing 737 qui allait effectuer la liaison entre Lyon et Annaba, s’apprêtait à prendre son envol après avoir reçu l’autorisation d’un contrôleur aérien. Or, ce dernier ne savait pas qu’au même moment, un de ses collègues avait, lui, donné son aval à ce qu’un chasse-neige entre sur la piste. La tour de contrôle a fort heureusement remarqué l’incident et a ordonné à l’appareil de surseoir à son décollage.

L’avion s’est immobilisé à 1.200 mètres de l’intersection où se trouvait l’engin de déneigements. Le Bureau d’enquête et d’analyse pour la sécurité de l’aviation civile (BEA) se penche sur l’incident qui a failli provoquer une véritable catastrophe à l’aéroport de Lyon Saint à la suite d’un problème de coordination entre deux contrôleurs aériens.

 La BEA a ouvert une enquête pour préciser les causes et les circonstances de ce qu’il considère comme un «incident grave». 

 Hier lundi un autre incident technique dans l’un des moteurs du vol Air Algérie en provenance de Médine (Arabie Saoudite) a explosé à peine une heure et demie après son décollage. Tout se passait bien durant le vol quand une forte explosion s’est fait entendre. L’un des moteurs du Boeing 767-800 qui avait pris son envol de l’aéroport de Medine pour rejoindre l’aéroport international d’Alger a explosé en plein vol. Plus de peur que de mal, au final, pour les 140 passagers et l’équipage qui ont dû atterrir d’urgence à l’aéroport du Caire (Egypte).

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept