L'info c'est ici

41e vendredi: des « escarmouches » à Alger

209

Des « escarmouches » ont éclaté ce matin entre des manifestants et les services de sécurité au centre ville d’Alger.

la police a usé de gaz lacrymogène pour tenter de disperser les premiers manifestants arrivés sur les lieux pour participer à la 41e marche du dernier vendredi avant le scrutin présidentiel du 12 décembre.

Les services de l’ordre ont procédé à plusieurs arrestations. Le calme est revenu en début d’après midi. En effet des milliers de manifestants ont convergé vers le centre ville après la prière du vendredi.

Plusieurs autres villes du pays des milliers de manifestants sont sortis pour exiger la « fin du régime » et scander des slogans hostile au gouvernement et au pouvoir.

Rejet des élections, libération des détenus d’opinion, départ du système,  indépendance de la justice… sont encore une fois au menu de la collection  de slogans qui va  être brandie aujourd’hui à travers le territoire national. La panoplie d’événements survenue tant l’échelle nationale qu’à l’échelle internationale fait également partie,  des préoccupations de la rue.

 La résolution votée par le parlement européen, le procès des activistes, les conditions de détention des détenus d’opinion,  le procès des ministres et hommes d’affaire de l’ère Bouteflika, les marches de soutien aux élections,  les tentatives d’empêchement du meeting de Benflis suivis d’affrontements à Bouïra … tous ces événements   marquent peu ou prou ce 41e vendredi de mobilisation   caractérisée  par la position  favorable des eurodéputés envers le Hirak.

 Ces eurodéputés qui s’inquiètent de la situation des droits de l’homme et des libertés en Algérie,  ne soufflent cependant aucun  mot sur l’argent volé des Algériens qui est gardé avec  grand soin chez -eux.

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept