Mohamed Charfi

L’Autorité indépendante de l’organisation des élections (ANIE) a finalement retenu les dossiers de candidature de cinq (5) candidats entrés en compétition pour la présidentielle du 12 décembre. Sur les 22 candidatures officiellement déposées, l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) n’en a retenu que cinq (5), dont celles de l’ancien chef du gouvernement Abdelmadjid Tebboune et d’Ali Benflis, présenté comme son principal rival.

Les noms des cinq (5) finalistes retenus par l’ANIE pour la présidentielle ont été dévoilés, par Mohamed Charfi, ce samedi lors d’une conférence de presse. Les candidats Ali Benflis (Talaiet El Hourryet), Abdelmadjid Tebboune (indépendant), Azzedine Mihoubi (RND) Abdelaziz Belaid (El Moustekbel) et Abdelkader Bengrina (mouvement El Bina) soit quatre chefs de partis et un (1) indépendant.

Dix-sept (17) autres ont été recalés pour diverses raisons. Sous réserve de sa confirmation officielle par l’Autorité nationale indépendante des élections, la liste des cinq (5) qualifiés sera ensuite soumise au Conseil constitutionnel.

Il y a lieu de signaler, enfin, que les dossiers retenus devraient être soumis à la validation du Conseil constitutionnel. En cas de rejet, le concerné peut éventuellement introduire un recours auprès du Conseil constitutionnel, et ce, dans les quarante-huit (48) heures qui suivent l’heure de la notification.

L’ANIE transmet, également, au Conseil constitutionnel ses décisions relatives aux candidatures accompagnées des dossiers des candidats dans un délai n’excédant pas vingt-quatre (24) heures à compter de la date de l’annonce de ses décisions.

Le Conseil constitutionnel devra valider, par décision, la liste définitive des candidats à l’élection du Président de la République, y compris les recours dans un délai de 7 jours à partir de la date de transmission de la dernière décision de l’ANIE. Il publiera également cette liste au journal officiel.