L'info c'est ici

Béjaia: Les logements de la discorde

166

En opposition  aux revendications du P/APC de Oued –Ghir  qui réclamait pour sa commune un quota de 2000 logements au niveau de la nouvelle ville d’ighzer Azarif, des citoyens de la commune de Bejaïa ont observé aujourd’hui,  à l’initiative de deux associations, un sit-in devant le siège de la daïra de Bejaïa pour dénoncer ce qu’ils appellent « le chantage et les dérives populistes du maire de Oued Ghir ».

Les protestataires, tout en rejetant en bloc les doléances soulevées par  ce P/APC exigent, la levée du blocus imposé au chantier de la nouvelle ville d’Ighzer Azarif par des citoyens de la commune de Oued Ghir.

En effet, l’accès principal du chantier est fermé depuis deux jours par les citoyens  de la commune d’Oued-Ghir qui se disent, dans le prolongement des doléances de leur P/APC, lésés dans ce vaste chantier qui est pourtant érigé sur leur territoire communal.

Cette discorde dont on ne sait pas pour l’instant les aboutissants  peut prendre,  à tout moment, une tournure violente au vu des positons inconciliables des uns et des autres.

Si certains donnent t raison aux citoyens de Oued Ghir de revendiquer  pacifiquement ce qu’ils jugent juste pour leur commune, d’autres par contre, y voient dans cette revendication une manipulation et une logique de « douar » qui ne tient pas

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept