L'info c'est ici

Empiétement au domaine public et projet en souffrance à Béjaïa : L’association des sages dénonce  

111

L’association des sages de la wilaya de Bejaïa  présidée par Messous Mohand peut être considérée comme celle qui a adressé aux autorités locales le plus grand nombre de correspondances signalant insuffisances et dysfonctionnements de tout genre. En une année d’existence, elle cumule un volumineux courrier fait de réclamations et de dénonciations diverses, dont quelques copies  nous ont été remises.

Depuis juillet 2018, cette nouvelle association signale régulièrement, notamment en ce qui concerne les communes d’Adekar, de Taourirt-Ighil, de Seddouk, d’El-Kseur, des empiétements sur l’espace public, des projets en souffrance, des manques à combler dans plusieurs secteurs d’activités… et appelle, à l’occasion, les autorités saisies à intervenir pour y remédier. Elle ne  rate aucune occasion pour soulever et dénoncer les insuffisances et les lacunes qu’elle constate dans certaines communes.

Il est fait état, entre autres, dans cet abondant courrier, du squat des trottoirs par les commerçants dans plusieurs villes de la wilaya, de l’insuffisance de la couverture sanitaire à Taourirt-Ighil, du projet de raccordement au réseau national de la fibre optique des villages Ait-Idir,Ait Maâmar, Grounia, commune Taourirt-Ighil ,de l’achèvement des travaux  du siège de daïra  à Adekar, du  manque de l’éclairage public dans plusieurs villages …etc. « Outre d’avoir distribué des trousseaux scolaires aux enfants démunis dans plusieurs communes de la wilaya, nous n’avons jamais cessé de tirer la sonnette d’alarme pour signaler et dénoncer des insuffisances ou des lenteurs dans la prise en charge de certains projets en exécution  » nous déclare le président de cette association.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept