hôpital el oued

De nombreux citoyens se sont rassemblés devant la maternité de l’établissement hospitalier Mère-Enfant « Bachir Bennacer » à El-Oued, théâtre mardi d’un incendie mortel, appelant à la détermination  des responsabilités et à une amélioration des prestations de santé, a-t-on constaté. L’incendie, provoqué selon toute vraisemblance par un court-circuit électrique, a causé le décès de huit (8) nouveau-nés. Les protestataires, quelques 400 personnes notamment de parents et proches des victimes, ont soulevé des slogans déplorant la situation de cette structure de santé, appelant à l’amélioration des prestations de santé, et réclamant l’ouverture d’une enquête pour déterminer les responsabilités dans ce drame.

Le Procureur de la République près le tribunal d’El Oued a ouvert une enquête sur l’incendie, a-t-on appris de sources judiciaires. L’incendie qui s’est déclaré vers 03h52 au niveau de l’hôpital Mère-Enfant (El-Oued) a causé le décès de huit (8) nouveau-nés, certains des suites de brûlures et d’autres d’asphyxie, tandis que 76 personnes ont été secourues,  dont 11 nouveau-nés, 37 femmes et 25 employés à l’hôpital, d’après les services de la Protection civile. Les mêmes services ont mobilisé, suite à cet incident, « 10 camions anti-incendie et des ambulances pour l’évacuation des victimes et l’extinction du feu, en vue d’éviter sa propagation à d’autres services ».

Djezzy Binatna