Dans un communiqué rendu public aujourd’hui, l’association Rassemblement Actions Jeunesse (RAJ) annonce que son université d’été qui devait se tenir à  Tichy les 28,29 et 30  de ce mois a été interdite par les services de la wilaya de Bejaïa. « Aucun motif n’a été avancé par la wilaya pour justifier cette interdiction »  précise l’association  indignée  par ce refus qu’elle qualifie d’arbitraire.

Sur le vif, plusieurs voix  se sont insurgées contre cette interdiction injustifiée,   et ont exprimé  leur  total soutien  pour cette association qui tient, faut-il le signaler, depuis 2012 son université d’été au même endroit sans rencontrer le moindre problème.

Considérant cette interdiction comme une pratique autoritaire et un dictat administratif contraire aux dispositions de la constitution et des conventions internassions des droits de l’homme, la LADDH et le RCD, dans leur réaction, ont condamné fermement  cette énième  atteinte  de  à la liberté de réunion et d’expression et ont appellé  au maintien de la mobilisation pacifique  pour imposer un état de droit respectueux  des libertés.

En signe de protestation contre cette interdiction, un rassemblent est prévu demain mercredi à  la place, « Saïd Mekbel », à Bejaia  pour dénoncer le rouleau compresseur de l’administration qui tente d’étouffer par tous les moyens  toutes les voix discordantes qui n’épousent pas le discours officiel du pouvoir.