L'info c'est ici

Des artistes exigent la réintégration du directeur de l’ONDA Sami Bencheikh

635

Entendu hier par le Procureur de la République près le tribunal d’Abane Ramdane à Sidi M’hamed, dans le cadre de l’enquête diligentée  pour situer les responsabilités de la bousculade meurtrière  ayant provoqué le décès de  cinq jeunes lors du concert de Soolking, Sami Bencheikh El –Hocine, le directeur limogé de l’ONDA, continue à faire des vagues  sur les réseaux sociaux. Mis au pilori par certains, soutenu par le autres, son nom est au centre d’une vaste polémique parmi les internautes.

S’ils sont nombreux ceux qui ont accueilli favorablement son limogeage,  il se trouve aussi des  voix qui mettent en exergue les qualités et le professionnalisme de ce responsable  et exigent même   sa réintégration à son poste.

Dans ce cadre justement, des artistes outrés et  compatissants avec les familles des victimes, à l’exemple de  Nerdjess, Salim Dada, Sid-Ali Bensalem, Cheb Toufik et bien d’autres  ont observé hier, un sit-in   devant le siège de l’ONDA en signe de protestation contre ce limogeage qu’ils jugent  arbitraire et illégal et demandent son retour à la tête de l’ONDA.

Se défendant d’être des « chiyatines », ces artistes rappellent le travail accompli par  ce directeur à l’endroit des artistes et estiment que les défaillances et les ratages  à l’origine de la survenue du drame ne lui  sont pas imputables.

« Les responsabilités doivent être situées minutieusement. C’est l’enquête en cours qui va déterminer les circonstances exactes de cette tragédie. Comment démettre un responsable de ses fonctions alors que l’enquête  n’est pas encore terminée ? » s’interrogent les artistes présents à ce rassemblement.

De son Ouali Mehdaoui, le responsable de l’association des artistes « Thamousni » de Bejaïa, tout en s’inclinant sur la mémoire des victimes et en s’associant à la douleur des familles  estime que l’ONDA n’est pas responsable de la survenue de cette tragédie aussi appelle les artistes à se rassembler pour demander la réintégration du responsable limogé.