L'info c'est ici

Louh interrogé sur 26 affaires par le juge d’instruction

1 411

L’ex ministre de la Justice, Tayeb Louh a été auditionné mardi dernier par le juge d’instruction du tribunal de Sidi M’hamed sur 26 scandales politico-financiers ainsi que sur des privilèges et de l’impunité dont jouissait le clan Bouteflika.

Ces affaires sur lesquelles enquête le parquet du tribunal de Sidi M’Hamed concernent également la répression et l’intimidation dont furent victimes plusieurs opposants, journalistes ou activistes qui ont été emprisonnés, et privés de leur droit de quitter le territoire national.

Cette première audition a été une véritable humiliation pour l’ex Garde des Sceaux qui a subi sa première confrontation avec d’autres inculpés. L’ex ministre est directement impliqué dans ces scandales, en compagnie de plusieurs personnalités comme l’ex patron de la gendarmerie nationale, le général Ghali Belkecir. La femme de ce dernier, ex présidente de la cour de Tipaza s’est exilée le 4 août dernier en Espagne à Barcelone précisément en compagnie de ses filles.

Elle faisait la pluie et le beau temps durant son passage à Tipaza. Elle est d’ailleurs à l’origine de l’hospitalisation du procureur général de Tipaza qui a refusé d’obtempérer à ses « ordres».

 Elle l’a même menacé publiquement.  Concernant son mari, des informations font état de sa fuite en Espagne. Après son limogeage il s’est retranché dans sa villa a Dely Ibrahim.

 Le procès de Louh risque de dévoiler le fonctionnement d’une justice aux ordres, au cours des 20 dernières années de Bouteflika. Le dossier de Louh devrait être ensuite transmis à la Cour suprême qui ne manquera pas, selon toute vraisemblance, de l’appréhender et l’envoyer en prison rejoindre les 22 ministres déjà emprisonnés.