Les membres du panel que préside Karim Younès ont rendu public, aujourd’hui, une liste de 23 personnalités pouvant faire partie de ce conglomérat pour mener la médiation.

Dans un communiqué rendu public, le Panel annonce que les 23 personnalités sollicitées viendraient élargir sa composante. Le communiqué a annoncé qu’une autre personne a été déjà « recrutée »,  en la personne de Mohamed Yassine Boukhnifer.

 « L’instance nationale de dialogue et de médiation est un comité non gouvernemental », dont l’objectif est de  « prendre contact et de mener des consultations avec les acteurs de la société civile, les personnalités nationales, les partis politique et les activistes du Hirak des différentes wilayas du pays pour élaborer une conception précise des voies devant permettre une sortie de la crise actuelle ».

Un planning de travail sera arrêté incessamment et à travers lequel des séances seront programmées pour « écouter leurs conceptions générales et leurs  propositions pratiques de sortie de crise ». Les membres du panel ont précisé qu’après les séances de négociation, « l’instance élaborera un document contenant les propositions des différentes parties ».

Elle assurera les médiations nécessaires pour rapprocher les points de vue, qui seront soumis à une « conférence nationale souveraine ». Le communiqué a souligné par ailleurs que 23 personnalités sont sollicitées à « répondre à l’appel de la patrie ». Il s’agit de :

Djamila Bouhired

Ahmed Taleb El Ibrahimi

Mouloud Hamrouche

Mokdad Sifi

Ahmed Benbitour

Abdelaziz Rahabi

Lyès Merabet

Elias Zerhouni

Messaoud Boudiba

Abderrazak Guessoum

Rachid Benyelles

Hadda Hazem

Brahim Ghoum

Berouri Mansour

Rachid Hanifi

Adda Boundjar

Fares Mesdour

Mostefa Bouchachi

Chems Eddine Chitour

Fatima Zohra Benbrahem

Drifa Ben M’hidi

Said Bouizri

Mokrane Ait Larbi