L'info c'est ici

Dialogue initié par le Forum de la société civile : Djamila Bouhired dément sa participation

69

Annoncée comme faisant partie des personnalités ayant donné leur accord pour mener une médiation entre le mouvement de rue et le pouvoir, Djamila Bouhired a formellement démenti son implication.

Dans une déclaration rendue publique aussitôt son nom cité parmi une dizaine d’autres personnalités, Djamila Bouhired a souligné Qu’elle a paris « avec stupéfaction que mon nom figurait sur une liste de personnes, chargées d’organiser un dialogue entre le pouvoir et le mouvement populaire ».

Dans son démenti elle a précisé que « personne n’a demandé mon avis et je n’ai donné mon accord a personne ». Elle a ajouté qu’elle « ne peux faire partie d’un groupe de personnes, dont certaines ont servi le pouvoir ».

Djamila Bouhired a indiqué, par ailleurs, que « des patriotes sont jetés en prison pour délit d’opinion, dont un officier de l’ALN, le frère Lakhdar Bouregaa, il ne peut y avoir de dialogue avec ceux qui nous menacent et nous accusent de trahison ».

« Je réaffirme ma solidarité avec le peuple en lutte pour son émancipation citoyenne,dans la liberté, la dignité et la démocratie », a-t-elle encore affirmé.

A noter que le Forum de la société civile a choisi plusieurs personnalités pour cette méditation, dont Nacer Djabi, Karim Younes, Mouloud Hamrouche, Mokdad Sidi, Mustapha Bouchachi…

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept