L'info c'est ici

En dépit de la crise politico-économique EMIN AUTO affiche ses ambitions

182

L’industrie de montage automobile en Algérie est  à la croisée des chemins. La filière est tenue de s’adapter aux  exigences économiques de l’heure  ou disparaitre.  Anticipant  sur l’inéluctable ruine qui menace cette filière, l’industriel  EMIN AUTO, concessionnaire exclusif  en Algérie des produits JAC, JMC, Ssangyong, Hafei Motor  va se redéployer dans  de  véritables  activités  de productions.

Son usine de production située à Ain Timouchent,  créée avec son partenaire chinois J AC MOTORS  a obtenu déjà les avis favorables de tous les services ad hoc et  n’attend que l’accord du Conseil national de l’investissement (CNI) pour  sa mise en route.

Outre le lancement d’une unité de fabrication locale de moteurs pour les camions JAC/JMC  qui sera la copie conforme de celle se trouvant  en chine, EMIN AUTO  va se lancer aussi  dans la fabrication des superstructures (bennes, plateaux, containers, frigos…) ainsi que dans la fabrication  des châssis, cabines et  peintures pour les modèles de l’usine. Coté chiffres,  EMIN AUTO /JAC prévoit  de produire  durant sa première année d’exercice 40.000 moteurs de deux types, le 2.8 litres diésel avec Turbo et le 2.8 litres diésel avec turbo intercooler.

Son objectif est d’arriver  dans les prochaines années à produire  80.000 moteurs par an. S’engageant pleinement  à atteindre des taux d’intégration très élevés,  EMIN AUTO/ JAC promet également d’encourager  la sous-traitance automobile.

Le premier trimestre 2020, est le délai fixé pour la concrétisation de toutes réalisations  si l’usine de fabrication entre en production avant le dernier bimestre de cette année.

D’autre part, L’industriel fait savoir qu’avec le soutien des pouvoirs  publics, la signature d’accords commerciaux avec les pays africains et l’accompagnement des banques, il sera procédé à l’exportation de 30% à 40% de sa production vers les pays africains.