L'info c'est ici

CAN 2019/Algérie – Guinée (1/8es de finale): L’Heure de vérité a sonné

57

Le huitième de finale de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN-2019), prévu dimanche soir (20h00, heures algériennes) au stade du 30 juin du Caire, s’annonce comme « le premier vrai test » pour la sélection algérienne, même si sur papier, elle semble favorite par rapport à son adversaire, la Guinée.

En effet, si Les Verts ont affiché un bilan quasi parfait pendant la phase de poules, remportant leurs trois matchs, avec une moyenne de deux buts par rencontre, sans en encaisser le moindre, la Guinée, elle, était passée complètement à côté, se qualifiant sur le fil, en tant que meilleure troisième.

Néanmoins, malgré cette nette différence de niveau, le coach Djamel Belmadi a considéré que « la tâche s’annonce ardue », contre un adversaire coriace, qui « statistiquement » est largement devant l’Algérie, avec quatre victoires contre seulement deux pour l’Algérie, dans l’historique des confrontations officielles entre les deux pays.

Le Sélectionneur national a également mis en exergue le fait que le première partie de la compétition, pendant laquelle Les Verts avaient autant brillé, s’était déroulée sous forme d’un mini-championnat, alors que le huitième de finale à venir contre la Guinée sera à élimination directe. Ce qui selon lui devrait complètement changer la donne.

« Ce sera notre première petite-finale » a assuré Belmadi en conférence de presse d’avant-match, assurant que c’est « exactement le même discours » qu’il a tenu aux joueurs en évoquant ce huitième de finale, histoire de les préparer à « un match d’un autre genre », qu’il faudra prendre au sérieux pour espérer la qualification.

De son côté, le sélectionneur belge de la Guinée, Paul Put, a considéré que son équipe « aura besoin d’être à 200% de ses moyens, pour espérer créer l’exploit contre l’Algérie », car selon lui, Les Verts « sont en pleine confiance », alors que son équipe « est en phase de reconstruction ».

L’ancien coach de l’USM Alger a assuré cependant que malgré cette nette différence de niveau entre les deux nations, il allait jouer ses chances à fond et « pourquoi pas rééditer la performance du Bénin », auteur vendredi d’une retentissante qualification pour les quarts de finale, aux dépens du Maroc (1-1, aux t.a.b : 4-1).

Si la sélection algérienne dispose de la quasi totalité de son effectif, la Guinée devra faire sans son joueur vedette, Naby Keita, champion d’Europe en titre avec les Reds de Liverpool (Angleterre).

Le match sera dirigé par l’arbitre international seychellois Bernard Camille (43 ans), qui sera assisté du Camerounais Evarist Menkouande et du Soudanais Mohammed Ibrahim, alors que le quatrième arbitre sera le Rwandais Louis Zimana.