L'info c'est ici

Abdelkader Hadjar: « Tant que nous sommes vivants nous resterons au pouvoir »

948

L’ambassadeur d’Algérie en poste en Tunisie, Abdelkader Hadjar vient de jeter un pavé dans la marre en affirmant que « tant que nous sommes vivants nous resterons au pouvoir ».

Pour ceux qui ne connaissent pas Abdelkader Hadjar c’est celui à qui font appel les pouvoirs successifs depuis au moins un quart de siècle pour organiser les « coups d’état scientifiques » au sein du FLN quand ce dernier commence à échapper au contrôle du puissant du moment.

Parlant surement au nom du FLN, Hadjar, qui n’est pourtant pas très loin de l’Algérie ( géographiquement parlant), semble à l’instar de Djamel Ould Abbès, versé dans un narcissisme démesuré.

En fait la phrase lancé par Abdelkader Hadjar sonne comme un défi lancé non seulement au mouvement populaire mais aussi à l’institution militaire qui tente depuis plusieurs mois de trouver une issue à la crise actuelle, générée, faut-il le rappeler en grande partie par la gestion des affaires de l’état par le FLN.

Les responsables du FLN ont tous en commun cette formidable faculté à s’adapter à toutes les situations.

Toujours prêts à changer de fusil d’épaule, les hommes du FLN ont survécu à presque toutes les « tempêtes politiques » que ce pays a connu.

Qui ne se souvient pas des émeutes de 1988?  Les Kasmas et les Mouhafadhas du FLN ont été particulièrement ciblé à travers tout le pays. De nombreux sièges de ce parti qui symbolisait déjà en ce temps là l’injustice et la rapine, ont été saccagés ou carrément incendiés.

Miraculeusement ce parti, honni par les Algériens, au lieu de disparaître est revenu par la grande porte.

Après une période de transition ( 1994-1997) assuré par un Conseil national de transition, le FLN est revenu plus fort que jamais en créant son clone le RND pour reprendre en main la gestion de ce pays.

Le clonage politique chez le FLN est l’une de ses grandes spécialités.  Alors quand on entend un cacique du FLN à l’image de Abdelkader Hadjar faire une telle déclaration il ne faut pas en rire. Il faut le prendre très au sérieux. Le FLN c’est l’hydre de Lerne à plusieurs tètes. Il faut toujours s’en méfier. quand on coupe une tète une autre surgit.

 

 

 

 

 

 

 

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept