L'info c'est ici

Mouvement populaire : A quand le dénouement ?

34

De Paris Yazid Haddar 

Pour une fois dans notre histoire, toutes les catégories sociales sont prêtes pour construire une nouvelle république, qui s’appuie sur ses citoyens, sagement mûrs par l’histoire de notre nation.

De leur côté, les élites intellectuelles, chacun à son niveau, à contribuer à maintenir le niveau de la mobilisation, en dialoguant, en exposant, en participant, en proposant des idées nouvelles et des solutions juridiques pour sortir de cette impasse !

Cependant, le pouvoir en place réclame le dialogue, mais avec qui veulent-ils dialoguer ? Est-ce avec le peuple ou avec les mêmes acteurs, qui changent de vaste selon leur interlocuteur et les intérêts que leur procurent le système ?

Je suis stupéfait de l’entêtement du pouvoir politique et leur mainmise sur les institutions de l’Etat, sans remise en question, le tout sous prétexte de la stabilité de l’Etat.

Après-nous c’est le déluge ! Quelle stabilité veulent-ils ? Est-ce une stabilité sans le peuple ou avec le peuple ? Le peuple est le cœur de la république, sans lui rien ne pourra se faire ! Nous avons l’exemple des Etats qui construisent leur « Etat » sans le peuple, regardez-les où sont-ils ?

Leur économie, leur système scolaire, leur système judiciaire, etc. Quant à leur peuple est souvent errant dans différents pays ?  Voulez-vous en arriver là ?

Par votre entêtement vous poussez au pourrissement de la situation et vous êtes les seuls responsables, car toutes les cartes sont entre vous mains. Le peuple s’impatiente de reprendre une vie ordinaire, de travailler, d’avoir une justice qui est à son service, d’avoir des structures d’Etat qui travaillent pour améliorer son quotidien, que les richesses du pays soient distribuer équitablement, qu’il peut  aller se soigner avec dignité et dormir sereinement, et enfin comme disent nos chibanis de mourir en paix, car on  sait que le pays que nous léguerons à nos enfants sera celui de la stabilité de ses institutions et non pas de la longévités de ses hommes au pouvoir !