L'info c'est ici

Pour incitation à la haine raciale: Des avocats déposent plainte contre Naima Salhi

149

Deux avocats et un journaliste ont porté plainte devant le tribunal de Boumerdès, contre la présidente de PEP, Naïma Salhi, pour «incitation à la haine et appels au meurtre» contre des citoyens kabyles.

«En ce 9 juin 2019, Me Kader Houali et Me Soufiane Dekkal, ainsi que Salim Chait, avons déposé une plainte au niveau du tribunal de Boumerdes, contre la présidente du parti de l’équité et de la proclamation (PEP), Naima Salhi, pour incitation à la haine raciale et les appels au meurtre contre des citoyens kabyles», annonce l’un des plaignants, Kader Houali, sur sa page Facebook .

«C’est parce que nous avons enregistré avec beaucoup d’amertume et de dégoût le silence des autorités devant cette récidiviste que nous avons décidé d’agir», explique Me Houali, et d’ajouter : «Le procureur de la république s’est autosaisi dans des affaires moins graves que celle-ci». À l’occasion de l’Aïd el-Fitr elle a lancé un appel au meurtre contre Ferhat Mehenni, fondateur et président du Mouvement pour l’autodétermination de la Kabylie (MAK) et contre tous ses partisans.

Dans une publication sur sa page Facebook en date du mardi 4 juin Naima Salhi a accusé Ferhat Mehenni, de «terrorisme»: «On ne fêtera l’Aïd que lorsqu’on exterminera ce terroriste (Ferhat Mehenni) et ses partisans […] je ne peux agréer les vœux de l’Aïd que de la part de celui qui me prouvera qu’il est avec l’élimination de ce renégat et ses alliés» écrit-elle.

Ce nouveau dérapage de la députée, qui ne cesse de distiller la haine et le mépris dans les rangs des Algériens, est d’autant plus grave qu’il s’agit d’incitation publique à la violence et au meurtre. Naïma Salhi a multiplié depuis quelques mois les attaques racistes contre tamazight mais également contre les Kabyles, qu’elle avait appelée à exterminer.