L'info c'est ici

Troisième discours à la Nation de Bensalah: Le gouvernement Bedoui sur le départ ?

352

Si d’aucuns s’attendent à ce que le chef de l’Etat par intérim, Abdelkader Bensalah fasse ce soir lors de son troisième discours à la Nation des«révélations» ou des «annonces importantes», ou son départ ils seront sans doute déçus mais aussi décontenancés.

Le discours du président de l’Etat, Abdelkader Bensalah, ce jeudi soir, sera comme celui des deux précédents c’est-à-dire creux sans consistance et de plus identique comme les deux derniers.

Il ne fera aucune annonce à même de conforter le hirak mais il sera uniquement centré sur la prochaine présidentielle qui sera fixée à une ultérieure en concertation avec la classe politique. Le discours de Bensalah intervient au lendemain de la célébration de la fête de l’Aid El-fitr et quelques jours après le rejet par le Conseil constitutionnel des deux dossiers de candidature déposés en vue de la présidentielle du 4 juillet 2019, déclarant ainsi l’impossibilité de tenir cette élection.

Le Conseil constitutionnel avait précisé qu’il revenait au chef de l’Etat de convoquer de nouveau le corps électoral pour l’organisation d’une nouvelle élection présidentielle. Dans son dernier discours adressé à la nation, le 5 mai dernier à l’occasion du ramadan, le chef de l’Etat, avait appelé à un dialogue «intelligent, constructif et de bonne foi.

 L’intérêt suprême du pays impose la préservation de l’Etat, le respect des institutions ainsi que la sauvegarde de la sécurité et de la stabilité du pays et ce quelles que soient les circonstances», avait-il affirmé. Si le pouvoir actuel qui a été contraint d’annuler par deux fois l’élection présidentielle sous la pression du hirak, cette fois-ci il est certain que Bensalah restera en poste même si la prolongation de son mandat est aujourd’hui quasiment acquise.

 Seule annonce qui pourrait à tout le moins apaiser les tensions, le départ programmé de Bedoui et son équipe et la nomination d’un gouvernement de «compétences nationales» qui peut constituer un gage de bonne volonté du pouvoir dans  la recherche d’une solution définitive à la crise.

Enfin le discours sera diffusé à 20h00. Le dernier discours de Bensalah remonte au 5 mai dernier. Depuis, les manifestations se sont poursuivies tous les vendredis, avec les mêmes slogans : le rejet des 2B restants.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept