Ultimate magazine theme for WordPress.

Bouira :La population manifeste, les sièges du FLN et du RND tagués

117

La population de Bouira est encore sortie dans la rue aujourd’hui pour produire sa 13èmeéditon, en organisant une grande marche. Il y avait une grande foule dans cette marche pacifique. La procession s’est ébranlée à partir de la place des martyrs, pour affluer vers le siège de la wilaya.

Plusieurs slogans ont été mis en avant par les manifestants tels que « Echaâb yourid yetnahaw gaâ (le peuple veut qu’ils partent tous) », « 1.500 milliards dilapidés », et « Houkoumat el Ïssabates (gouvernement de malfrats) ».

Il est à signaler que  les murs et les enseignes des sièges des partis RND et FLN, ont fait l’objet d’une grande aversion de la part des manifestants qui ont fait montre de leur profonde déception envers ces partis traités de « traîtres du peuple » et de « serrakines lebled (voleurs de la patrie) ».

Heureusement, que la sagesse de certains intervenants a prévalu, autrement, les contestataires auraient défait ses structures, tellement une grande rancœur  se lisait sur leurs visages. Cependant, la grande foule a préféré poursuivre son itinéraire qui la mènera vers le centre-ville.

Les manifestants ont continué à clamer haut et fort « Amar Ghoul Khayine El bled (Amar Ghoul traitre à la patrie) «  et autres slogans mettant le régime au banc des accusés.

Par la suite, les manifestants ont repris leur parcours en arpentant les grandes artères de la ville,  « Ils nous parlent d’élections, c’est insensé, nous ne voulons pas d’élections tant qu’on n’aura pas soldé les comptes  », a déclaré un quinquagénaire.

Un autre manifestant ajoutera, «Après tant d’humiliations et de grandes injustices que nous avons subies par ce régime moribond, ils s’attendent à quoi ? Que nous rentrons chez nous ? Pas question, tout ce monde, c’est-à-dire ce système qui nous a rabaissé, doit partir ».

Un autre contestataire insistera pour  s’exprimer son avis « A ne rien comprendre, comment se fait-il que nos services de sécurité qui sont censés protéger la nation ont laissé faire toutes ces atteintes à la dignité du peuple et pendant longtemps, sans qu’elle bouge le petit doigt ? C’est incompréhensible non ? » Cependant forts de leurs arguments avancés, les manifestants ne comptent pas lâcher prise, pour revenir marcher à chaque fois.

A la fin, quoi que les forces de l’ordre aient été déployées en grand nombre,  ces dernières ont observé la marche avec retenue.