Ultimate magazine theme for WordPress.

Ils ont été convoqués sur la base d’aveux de Ali Haddad: Ouyahia et Sellal dans l’œil du cyclone

568

Ahmed Ouyahia, plusieurs fois Premier ministre et Abdelmalek Sellal, Premier ministre de 2012 à mai 2017, ont été convoqués mardi dernier par la section de recherche de la Gendarmerie nationale de Bab Jdid. Ils ont été cités, eux et cinq autres anciens ministres, par le patron de l’ETRHB, Ali Haddad.

Ils sont soupçonnés d’être liés à des affaires de dilapidation du denier publics et de fraude, notamment dans des dossiers de marchés publics. Lors de sa dernière audition au tribunal de Bir Mourad Raïs, Ali Haddad aurait cité les noms de plusieurs responsables et anciens responsables.

Sur la base de ces aveux, la section de recherche de la Gendarmerie a convoqué les deux anciens Premiers ministres et cinq autres anciens ministres. Parmi les ministres également convoqués Abdesslam Bouchouareb, ex-ministre de l’Industrie et des mines entre avril 2014 et mai 2017.

Il sera convoqué incessamment par les enquêteurs de la brigade de recherches de la gendarmerie nationale de Bab Jdid pour qu’il soit entendu dans le cadre d’une enquête sur les affaires et privilèges obtenus par Ali Haddad dans plusieurs marchés publics.

En tant qu’ancien ministre ayant dirigé un portefeuille stratégique du gouvernement algérien, à savoir l’Industrie Bouchouareb sera interrogé à plusieurs sur la conclusion de plusieurs marchés importants qui ont profité directement ou indirectement aux entreprises d’Ali Haddad. Abdesslam Bouchouareb se trouve actuellement à l’étranger.

Si dans le cas ou Bouchouareb ne répond pas à la convocation de la gendarmerie nationale, la justice algérienne pourrait enclencher à son encontre une procédure d’inculpation afin d’émettre un mandat d’arrêt international.

Trois autres anciens ministres sont également dans le viseur des enquêteurs des services de sécurité. Ces anciens ministres ont entretenu des relations troublantes avec l’oligarque algérien qui croupit depuis le 23 avril dernier à la prison d’El-Harrach en attendant son procès prévu le 20 mai prochain.