Ultimate magazine theme for WordPress.

La scène politique tunisienne s’enrichit d’un parti amazigh

184

La Tunisie a vu naitre, avant- hier, sa première formation  politique  à vocation amazighe. Dénommé « Akal » (Terre), ce parti, selon la déclaration de son secrétaire général, Fédi Mansri, diffusée sur la radio  Mosaïque FM et reprise par de nombreux journaux tunisiens, fera de la défense et de la promotion de l’identité amazigh sa mission première  tout en prenant en main toutes les questions politiques sociales et économiques qui préoccupent le citoyen tunisien.

Fondé sur le triptype  « Souveraineté, justice et développement », ce nouveau parti compte  déjà participer aux prochaines élections législatives qui auront lieue octobre prochain et prévoit  également de présenter un candidat à la présidentielle. Ce nouveau-né politique, salué par les défenseurs de l’identité et de la culture amazighes, n’est  en fait, que l’expression de l’éveil et du renouveau  identitaire  qui  touche, ces dernières années, de façon patente,  tous les  pays de l’Afrique du Nord.