L'info c'est ici

Visioconférence de Ferhat Mehenni: L’université de Tizi-Ouzou réagit à la polémique

206

Le recteur de l’université de Tizi-Ouzou a réagi à la polémique suscitée par la tenue d’une visioconférence de Ferhat Mehenni, président du MAK, (mouvement non agréée)  «l’administration n’a jamais autorisé cette visioconférence, même si nous restons profondément convaincus de l’importance des débats contradictoires» lit-on dans une déclaration du rectorat de l’université : «Les auteurs de la polémique ont souhaité l’empêchement de la conférence par la force physique et l’affrontement entre les étudiants et les agents de sécurité pour replonger la Kabylie, en particulier, et l’Algérie en général dans le feu et le sang» dénonce, d’ailleurs, le recteur de l’UMMTO. Ce dernier accuse ce qui «ne font que dans l’agitation parce qu’ils n’ont pas réalisé leur vœux de voir notre wilaya incendiée et attristée par des dérapages».

Le président du «gouvernement provisoire kabyle» en exil (Anavad) et du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), Ferhat Mehenni, a animé dimanche dernier une vidéoconférence à l’auditorium du campus Hasnaoua de l’université de Tizi-Ouzou.

Des centaines d’étudiants ont pu l’écouter via un data show sur le thème «peuple kabyle» et «l’Etat colonial d’Algérie». Grâce à la Coordination locale des étudiants, Ferhat Mehenni a pu  s’exprimer librement pendant plus d’une heure dans «l’enceinte» de l’université. La vidéo conférence a soulevé un tollé général.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept