Ultimate magazine theme for WordPress.

Présidentielle du 4 juillet: Les partis de l’opposition optent pour le boycott

79

Les partis de l’opposition réunis ce mardi ont décidé de boycotter la présidentielle du 4 juillet prochain.  Cette réunion a connu la participation, notamment, des principaux partis islamistes, MSP, El-Adala, le parti d’Ali Benflis, Talaie El-Houriat, et des personnalités dont l’ancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi, et l’avocat et défenseur des droits de l’Homme, Mustapha Bouchachi.

De plus 54 maires de la wilaya de Tizi Ouzou réunis ce mardi au siège de l’APW ont adopté la décision de refuser de gérer l’opération de révision du fichier électoral et de préparation de l’élection présidentielle. D’autres maires de la wilaya de Béjaia, Boumerdes et Bouira ont également annoncé leur boycott du prochain scrutin présidentiel.

Le chef de la daira de M’chedallah a refusé de procéder à la révision des listes électorales et il annonce son refus au wali à travers un communiqué. Après avoir affirmé qu’il ne procédera pas à la révision des listes électorales, le chef de daïra et l’ensemble de l’exécutif de l’APC confirme qu’ils soutiennent le mouvement populaire.

le communiqué souligne que «nous exprimons notre entier et ultime soutien au soulèvement populaire réclamant pacifiquement le départ du système»

. Des magistrats ont également affirmé leur intention de faire fi des instructions de leur tutelle. Le club des juges algériens qui regroupe plus de 700 magistrats refuse de superviser l’élection du 4 juillet.

Enfin dix (10) candidats ont retiré les formulaires de souscriptions, selon le ministère de l’intérieur dans le cadre de l’opération de remise des formulaires de souscription de signatures individuelles pour les postulants à la candidature de l’élection présidentielle du 4 juillet 2019, selon un bilan provisoire arrêté au 16 avril 2019. Cependant les candidats à la présidentielle du 4 juillet, ne sont pas connus pour le moment.