L'info c'est ici

Louh, Sellal et Melzi recourent à ce procédé: Le Youtube au secours des pontes du régime Bouteflika

323

Tour à tour, Tayeb Louh, ministre de la Justice sortant, Abdelmalek Sellal, ex-Premier ministre et Hamid Melzi, DG des résidences d’Etat du Sahel (SIH) trois anciens pontes du régime Bouteflika, ont du recourir à la vidéo ou à la télévision pour se montrer et démentir par la même occasion leur fuite à l’étranger.

Ce procédé, aujourd’hui à la mode, est censé leur donner une certaine respectabilité. Plusieurs médias ont annoncé l’arrestation à la frontière algéro-marocaine de Tayeb Louh. Mais ce dernier a utilisé une image vidéo le montrant arriver au siège du patri du FLN, à Hydra.

Le quotidien Le Temps d’Algérie avait annoncé que Tayeb Louh avait était interpellé alors qu’il tentait de rallier «clandestinement» le royaume chérifien. En marquant sa présence au siège de l’ex-parti unique, Tayeb Louh aura ainsi démenti une rumeur qui continue tout de même de se répandre sur les réseaux sociaux.

Quelques heures plus tôt, une vidéo montrant l’ex-ministre de la Justice à bord de son véhicule, avait été partagée sur Instagram et Facebook. Sellal a aussi utilisé des images le montrant en train de faire des emplettes au marché à Staouéli.

Des informations de presse l’ont donné absent du territoire. Selon les médias, il serait parti en Angleterre rejoindre sa fille qui réside dans ce pays au lendemain de son remplacement à la tête de la direction de campagne de Bouteflika par Zaalane.

De même pour Hamid Melzi qui a fait une brève apparition à la télévision El Bilad TV lors de la session extraordinaire du Parlement au Palais des Nations pour  désigner le successeur de Bouteflika.

Des articles parus dan la presse nationale ont annoncé sa fuite en France, il y a quelques jours, au même titre d’ailleurs que Chakib Khelil et le fils aîné de Ali Haddad.