agression mortelle d’un estivant à Bejaia
Bedoui nouveau premier ministre

Le Premier ministre Nourredine Bedoui a annoncé ce mercredi lors de la première réunion de son staff qu’il mettra plus de transparence et plus d’éthique dans sa gestion quotidienne. Aussi vient-il d’annoncer avoir pris plusieurs mesures en faveur de la presse et des partis politiques et des syndicats.

Pour le secteur de la publicité, Nourredine Bedoui a annoncé que désormais la répartition de la publicité institutionnelle sera partagée d’une manière équitable entre tous les titres de la presse nationale étatique et privée. La manne publicitaire toujours été une arme utilisée par le pouvoir en place depuis plus de vingt ans. Elle était distribuée exclusivement aux titres qui faisaient l’éloge du pouvoir. Ceux qui ne s’inscrivaient pas dans cette ligne étaient automatiquement écartés.

Cette politique a commencé au milieu des années 90 avec le retour du monopole de la publicité par l’ANEP, une mesure prise en 1994 par le Chef du gouvernement Belaid Abdesslem et confortée ensuite par tous ses successeurs.

La deuxième mesure concerne les partis politiques. Soumis à des conditions draconiennes, les partis devaient obtenir une autorisation de l’administration qui le plus souvent n’arrivait jamais. Désormais les dossiers seront traités d’une façon transparente et juste que ce soit par le ministère de l’Intérieur ou celui de la Justice. Les mesures arrivent cependant en retard. Le peuple a placé la barre très haute en demandant carrément le départ de tout le système qui est à l’origine de la dépravation de tous les secteurs.