le chef d'état-major de l'armée

Le chef d’Etat-major, le général-major, Ahmed Gaid Salah a tenu à rassurer mercredi à partir de Laghouat le peuple algérien que l’Armée nationale restera en dehors des conflits politiques qu’elle ne sera pas impliquée dans les tractations futures et qu’elle s’emploie à remplir ses missions constitutionnelles comme la défense du territoire et la sécurité du pays.

Le général-major, Ahmed Gaid Salah réagissait à  tous ceux parmi les partis politiques issus de l’opposition ont mal interprété sa suggestion au conseil constitutionnel d’appliquer l’article 102 de la constitution pour démettre le chef de l’Etat d’une ingérence flagrante de l’Armée dans les affaires politiques du pays : «Nous n’avons jamais dévié et nous dévierons jamais de nos missions constitutionnelles».

  En évoquant le lien solide et vital qui unit le peuple algérien à son armée, le chef d’Etat-major a tenu à ajouter que ce lien dont la force est illustrée à travers cette interaction affective exprimée par les élans de solidarité entre le peuple et son armée lors des épreuves et malheurs, «n’a jamais été rompu, quelles que soient les circonstances, et qui unira à jamais l’Armée nationale populaire à son peuple dans tout le territoire national, est un lien sacré, qui puise sa grandeur dans les particularités du peuple algérien et dans la singularité de l’histoire de l’Algérie et de ses frontières étendues», a-t-il dit. Pour le général Gaid Salah, «il n’y a aucune crainte pour le présent de l’Algérie, ni pour son avenir, avec ce peuple éveillé et conscient de l’intérêt suprême de son pays, et il n’y a nulle crainte pour l’Algérie et pour son avenir avec cette Armée Nationale Populaire, qui respire l’air de sa Patrie et dont le cœur bat pour chaque parcelle de sa terre bénie».

Selon Gaid Salah, l’Armée nationale saura, «en temps opportun, privilégier l’intérêt de la patrie sur tous les autres intérêts. Et quel intérêt serait au-dessus de celui de la Nation?», a-t-il poursuivi alors que son appel à l’application de l’article 102 n’a pas encore été mis en application.

 Pour ceux qui s’interrogent sur le rôle que compte jouer l’ANP, Ahmed Gaid Salah semble apporter une réponse : l’Armée agira «conformément à (ses) missions constitutionnelles desquelles nous ne nous écarterons jamais». L’Armée nationale bénéficie depuis plusieurs années d’un niveau de confiance très élevé.