Ultimate magazine theme for WordPress.

Le FBI enquête en Algérie sur le vol d’objets anciens

865

L’ambassade des États-Unis d’Amérique a fait paraître ce mercredi 20 mars, un communiqué de presse dans lequel elle tente de justifier la présence d’une équipe d’enquêteurs du FBI en Algérie.  Le communiqué indique qu’il s’agit «d’un atelier sur les enquêtes et les poursuites relatives au vol et à la vente illicite d’antiquités, notamment la vente de biens culturels pour financer des activités terroristes».

 Cette équipe est venue pour faire profiter l’Algérie qui était représenté par des compétences du ministère de la culture ainsi que de la Justice, «de l’expérience US en la matière» ajoute le communiqué : «Une continuité de l’intérêt que montrent les États-Unis pour les bâtiments anciens et historiques et pour les sites archéologiques», explique le document qui rappelle que depuis 2001, «l’ambassade des États-Unis à Alger soutient la préservation du patrimoine algérien par le biais de dix subventions estimé à 436 727 de dollars et qui ont permis de soutenir la restauration et la protection de plusieurs monuments» ajoute le communiqué qui précise que le gouvernement américain espère conclure prochainement un accord bilatéral avec l’Algérie «sur la protection du patrimoine culturel, conformément à la convention de l’UNESCO de 1970 sur les biens culturels».