Ultimate magazine theme for WordPress.

Le pouvoir veut un gouvernement coûte que coûte

659

« Le Premier ministre Noureddine Bedoui a entamé avec le Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, des consultations tendant à la formation du nouveau gouvernement de « compétences nationales avec ou sans affiliation politique », à la lumière des orientations du président de la République Abdelaziz Bouteflika », rapporte ce dimanche l’agence officielle APS.

La nouvelle équipe gouvernementale comporterait, précise la même source, « des compétences nationales avec ou sans affiliation politique et reflétant de manière significative les caractéristiques démographiques de la société algérienne ».

Une séance de travail, tenue par M M. Bedoui et Lamamra, a porté notamment sur la structure du prochain gouvernement.

Les consultations en cours s’étendront aux représentants de la société civile et aux formations et personnalités politiques qui en exprimaient le souhait en vue d’aboutir à la mise en place d’un « gouvernement de large ouverture », précise également cette source.

Le pouvoir en dépit du refus exprimé par les millions d’Algériens vendredi dernier tente de mettre coûte que coûte sur pied un gouvernement.  La dépêche APS ne donne pas de précisions cependant sur les personnes approchées par les services de Bedoui pour former ce gouvernement.