Ultimate magazine theme for WordPress.

Mouvement populaire: Des millions de personnes marchent dans tout le pays

387

Ils sont des millions de personnes à marcher aujourd’hui dans tout le pays, contre le prolongement du 4ème mandat du président sortant Bouteflika. Des milliers de personnes se rassemblés  aujourd’hui encore sur le parvis de la Grande-Poste à Alger pour demander le départ du président Abdelaziz Bouteflika. Il s’agit de la quatrième semaine de mobilisation dans le pays.

A Alger, la foule ne cesse de grossir, et a commencé à marcher juste après la prière du vendredi, afin de manifester leur colère contre la prolongation sine-die de son mandat, censé expirer le 28 avril.

Ils sont venus de différents quartiers de la capitale, mais aussi certains d’entre eux disent venir de Tizi-Ouzou, de Boumerdès, Bejaia et Blida. Des gens qui ont dû passer la nuit chez leurs proches craignant de ne pouvoir rejoindre la capitale en raison de barrages ou en l’absence de bus.

« On veut une Algérie illuminée par sa jeunesse, pas assombrie par sa vieillesse », proclament les manifestants sur  des pancartes.

Comme chaque vendredi, les habitants commencent aussi à déployer les drapeaux algériens aux fenêtres. Côté sécurité, une dizaine de camionnettes de police sont garées près de la place de la Grande-Poste et un hélicoptère tournoie depuis le début de la matinée au-dessus du centre de la capitale.

Les mêmes scènes sont constatées dans plusieurs wilayas du pays comme Oran, Constantine, Tlemcen, Sétif, Tizi-Ouzou, Msila, Mila, Batna, Bejaia, Guelma, Bouira, Ouargla Ghardaia et dans d’autres wilayas du sud du pays.

Jeudi, le nouveau premier ministre, Noureddine, Bedoui, a essayé d’expliquer avec difficultés, qu’en ajournant la présidentielle jusqu’à l’issue d’une « Conférence nationale » chargée de proposer des réformes et d’élaborer une nouvelle Constitution, le chef de l’Etat a répondu à la colère des Algériens. Mais il peine à convaincre.