Ultimate magazine theme for WordPress.

Bejaïa Une marée humaine pour la rupture

168

Le 3e  acte de la marche populaire  hebdomadaire, en opposition au 5e mandat et au système en place coïncidant ce vendredi avec la journée mondiale de la femme, s’est déroulé avec une présence massive de femmes et de familles.

La foule compacte et bigarrée,  avec  un carré féminin en tête, a sillonné dans une ambiance citoyenne inoubliable, les rues de la ville, offrant ainsi, une fois encore  une formidable  leçon d’engagement, de mobilisation permanente et de résistance pacifique.

Les manifestants comptant des dizaines de milliers qui  ont entamé leur marche, vers 14 heures, depuis la maison de la culture « Taos Amrouche »,  ont scandé comme à l’accoutumée des slogans exigeant le départ de Bouteflika, la chute du régime et l’instauration d’une véritable démocratie en Algérie.

Devant s’arrêter au siège de la wilaya, la manifestation qui grossissait au fur et à mesure,  s’est rallongée de plusieurs kilomètres en faisant un détour par les hauteurs de la ville. La marée humaine impressionnante, en symbiose  avec l’atmosphère printanière et revendicative de cette journée, criaient à gorges déployées «  Pas de cinquième ô Bouteflika ! », « Algérie libre et démocratique ! », « Pouvoir assassin ! » « Y en a marre de ce pouvoir !…

A noter que d’autres  marches ont eu lieu, en parallèle, dans d’autres villes de la wilaya ,Aokas, Akbou, Ouzallaguen… pour dire aussi de leurs côtés ,que le divorce avec le système est totalement consumé et qu’une transition vers un système politique digne des sacrifices de ce peuple est un impératif historique qui ne doit souffrir d’aucun louvoiement. «  Avec cet éveil populaire miraculeux, le printemps ne sera que plus beau » présage un manifestant.