Environ une dizaine de cadres de Condor ont claqué la porte du groupe pour de graves divergences avec la nouvelle direction imposée par le directeur générale de la filiale électronique.

C’est du moins ce que nous avons appris de sources à l’intérieur de ce groupe qui souligne que le premier à déposer sa démission est le directeur de la division IT (technologie Internet), M Lamrani. Ce dernier aurait préféré jeter l’éponge à cause du directeur général-adjoint imposé par l’un des frères Benhamadi.

Le directeur général-adjoint qui a occupé un poste chez mobilis a été limogé sur instruction de Houda Feraoun, la ministre des TIC et a fait un bref passage à la chaine de télévision El Djazaira One, avant d’atterrir chez Condor.

Des cadres de valeur ont préféré ainsi déposer leur démission pour ne pas cautionner une nouvelle gestion basée principalement sur le « clientélisme » imposée par la nouvelle direction, attestent nos sources.

Certains cadres, avons-nous appris, ont déjà été recrutés par le Chinois Huawei, fournisseur  des solutions dans le secteur des technologies de l’information et de la communication et qui a  lancé en Algérie sa première usine en Afrique, réalisée par une joint-venture entre Huawei et la société algérienne AFGO-TECH.