L'info c'est ici

Sonatrach: Une dizaine de directeurs de sites de production sur la sellette

282

Le PDG de Sonatrach Abdelmoumne Ould Kaddour procédera dans les jours qui viennent à un vaste mouvement jamais connu et qui va toucher plus de dix sites de production. Le patron de la compagnie pétrolière qui s’est réuni la semaine passée à Hassi Messaoud avec l’ensemble des directeurs des sites de productions pour leur expliquer les objectifs de la nouvelle stratégie de la compagnie SH2030 a eu des altercations verbales avec certains responsables qui n‘ont pas apprécié le ton virulent et menaçant du PDG du groupe.

 Sur leurs demandes, plusieurs chefs de régions de la Division Production ont été admis à la retraite. Le chef de la région de R’hourde Ennous, Cheddani Rachid, de Hassi Rmel, Yahiaoui Abdelmadjid et celui de Gassi Touil Aissa Aouadi ont demandé, il y a quelque temps, leur départ à la retraite en signe de protestation contre la gestion de Ould Kaddour.

Naghmouche Djilali Ali, chef de la région de Hassi Messaoud, n’a pas non plus échappé à cette vague et il vient d’être remplacé par un nouveau nommé Hamdane Toufik. Ces nouvelles nominations interviennent au lendemain de la mise à l’écart du vice-président, Salah Mekmouche et son remplacement par un intérimaire, Arbi Bey Slimane, actuellement vice-président de l’activité transport par canalisation (TRC).

 Avec le départ des chefs des régions de R’hourde Ennous, de Hassi R’mel et de Gassi Touil, c’est tout l’équilibre de production du gaz algérien qui est remis en cause. Pour sa part, la région de Hassi Messaoud représente quelque 60% du pétrole extrait en Algérie.

Le départ de Naghmouche, qui a pourtant remonté la pente en 2016, a été empêché de continuer sur cette lancée et améliorer les performances, selon des observateurs.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept