Ultimate magazine theme for WordPress.

Des centaines de personnes piétinent le portrait de Bouteflika à Khenchla

103

Qui l’eu crut ! Des centaines de personnes ont pris d’assaut mardi matin le siège de la mairie de Khenchela pour décrocher le portrait géant du président Bouteflika, avant de le piétiner.  Ils étaient en effet des centaines de personnes à avoir pris d’assaut le siège de l’APC  de Khenchela.

Arrivés au niveau du bâtiment, les manifestants ont décroché le portrait géant du président Bouteflika, avant de le piétiner selon la vidéo mis en ligne le même jour. Un acte qui pourrait être lourde de conséquence, car certains craignent des «représailles à l’encontre de ceux qui ont osé défier les partisans du chef de l’Etat.. 

Les manifestants, outre le fait de protester contre la candidature à un cinquième mandat de Bouteflika, ont tenu à exprimer leur colère contre le maire de Khenchela, dénonçant les entraves de l’édile de la ville à la collecte des signatures en faveur des autres candidats. Un climat de tension et de colère monte crescendo depuis ces deniers jours dans plusieurs villes et villages du pays, attestent les images et vidéos postés sur les réseaux sociaux.

Les appels se multiplient sur les réseaux sociaux pour un rassemblement le 22 février contre la candidature du président Bouteflika. Ces appels ont fait réagir le ministre de l’Intérieur  Noureddine Bedoui qui a accusé ce mardi à partir de Djelfa des parties de «semer le trouble» et de «chercher à gâcher» la consultation. Le ministre de l’Intérieur explique que les autorités «ont toujours voulu faire de chaque rendez-vous électoral, l’occasion d’une fête , mais certains essaient de semer le doute et de la gâcher aux dépens de l’Algérie.  Mais attention, nous sommes dans notre Etat, ancrés dans notre Algérie, nous construisons notre force sur celle de nos institutions»,ajoute le ministre.

Les propos du ministre sont du même registre que ceux proférés par le,Directeur de la communication au ministère de la Défense nationale (MDN), le général Boualem Madi qui a appelé lundi les Algériens à «être plus vigilants que jamais». Le responsable de communication du MDN a mis en exergue aussi la nécessité d’une «profonde conscience des défis, notamment en ce qui concerne la mise en échec des tentatives de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité du pays».

Cette vigilance est d’autant plus nécessaire au vu du contexte actuel qui est, selon le général Madi, «marqué par des bouleversements géostratégiques sur les niveaux régional et international et ce qu’elles impliquent comme tentatives de porter atteinte à la stabilité et à la sécurité du pays».