Ultimate magazine theme for WordPress.

Automobile : les usines de montage obligés de fournir des véhicules équipés en GPL

31

Le ministre de l’énergie, Mustapha Guitouni, veut des véhicules qui circulent en Sirghaz, d’ici 2020,2021, afin  de réduire la facture des importations de carburant

Pour ce faire les usines de montage seront désormais obligés d’équiper 10% à 20% de leur parc automobile en kits GPL. Les firmes de montage de voitures sont appelées, à l’avenir, à fournir « entre 10 et 20% de véhicules roulant en Sirghaz de façon à inverser la tendance actuelle » en augmentant la part d’utilisation de ce type de carburant », a déclaré Guitouni à Médéa, selon les propos rapportés ce mercredi 6 février, par l’agence officielle.

A ce titre, un nouveau cahier des charges devant imposer cette mesure est à l’étude. Un cahier des charges « en cours d’élaboration », au niveau du ministre de l’énergie en collaboration avec le ministère de l’industrie et des mines, définira « la part de véhicules dotés de kit Sirghaz qui va sortir, plus tard, des ateliers de montages en SKD installés dans le pays », a-t-il précisé.

L’objectif de cette nouvelle démarche est d’arriver au seuil d’un million de véhicules roulant en Sirghaz, à l’horizon 2021. D’où « l’impératif de changer de mode de consommation et d’inverser la tendance actuelle qui privilégie l’utilisation d’autres carburants, notamment l’essence et le Gasoil, au dépend du Sirghaz, plus économique et moins polluant ».

Seulement, 400.000 kits « Sirghaz », sont installés annuellement en Algérie. «Une étude est actuellement en cours avec une entreprise polonaise pour généraliser ce système avec les véhicules roulant au mazout».