Ultimate magazine theme for WordPress.

Fermeture de plusieurs laiteries

54

Malgré les assurances des pouvoirs publics, la tension sur le lait en sachet demeure un casse tête pour les consommateurs. Selon le directeur des services vétérinaires du ministère de l’agriculture Kadour Hachmi Karim, cité par Ennahar, plusieurs unités de production laitières impliquées dans le détournement de poudre de lait pour la fabrication de produits non conventionnés ont été fermées ces derniers temps. Les investigations ont confirmé l’implication de ces laiteries dans le détournement de poudre de lait au profit de produits non conventionnés. Ces unités ont été définitivement fermées pour infraction à la loi.

 En 2014, il y a eu, faut-il le rappeler, la fermeture de 10 unités de production laitière et dérivés impliquées dans le détournement de poudre de lait pour la fabrication de produits non conventionnés.

Notons que le phénomène de détournement de poudre de lait subventionnée est parmi les principales causes de la crise du lait en sachet qui ne connait pas de fin.

Pourtant l’Onil a enclenché depuis un certain temps, en collaboration avec la DCP, une opération d’inspection à travers laquelle un contrôle rigoureux est effectué par les brigades de la DCP.

Un contrôle qui se faisait auparavant, mais qui a été accentué, en épinglant quelques laiteries qui s’adonnent à ces pratiques illicites correspondant à quelque 800 tonnes.

Raison pour laquelle, il est désormais imposé aux distributeurs une feuille de route pour connaître la véritable destination de la marchandise. Le détaillant doit, contre accusé de réception, apposer sa signature et son cachet tout en précisant la quantité récupérée. À noter que l’Algérie n’a pas manqué de profiter de la chute des prix du lait en poudre sur le marché international pour s’approvisionner comme il se doit pour l’année 2018, ce qui va dans le sens de sa disponibilité.