L'info c'est ici

Assurances: Vers l’ouverture du capital de l’INSAG

41

L’Institut Supérieur de formation d’Assurances et de Gestion (INSAG) annonce, dans une missive de son Directeur général, M. Derrar Abdelali, l’ouverture du capital de cet institut de formation spécialisé basé à Alger.

Selon le conseil national des assurances (CNA) cette ouverture se fera, indique M. Derrar, avec notamment l’Ecole Supérieure d’Assurance (ESA- Paris), « partenaire exclusif et privilégié de l’INSAG ». Cette Ecole parisienne dont le président « confirme sa décision d’intégrer le capital social de l’INSAG », souligne le DG de cet Institut en relevant que « cette option vient couronner une période de plus de 20 années de partenariat jalonnées de succès » et qu’à ce propos, « les formalités réglementaires sont entamées de part et d’autre ».

L’INSAG informe, aussi, que d’autres participations à son capital « sont en cours de concrétisation, notamment avec une grande Ecole, prestigieuse en France, spécialisée dans les métiers du digital, en l’occurrence l’EFAP », ainsi que « certaines compagnies d’assurances pour lesquelles des propositions ont été faites dans ce sens », précise l’INSAG.

L’INSAG fondé il y’a 27 ans est un projet éducatif avant d’être un business school . Un projet qui a évolué en s’adaptant aux mutations économiques et sociales nationales et internationales, il est inspiré(le projet) d’une longue expérience nationale et internationale du fondateur dans la formation, le conseil et la gestion d’entreprise.

L’INSAG a évolué et s’est imposé dans la sphère de la formation grâce au travail en commun avec les universitaires, les professionnels et l’écoute des entreprises.

A partir de 2017, l’INSAG anticipe les changements imposés aux entreprises par les TIC, l’économie numérique et le digital en présentant le lancement des formations qualifiantes et diplômantes avec des experts professionnels nationaux et internationaux.

L’INSAG à travers les formations dispensées, se fixe comme principale mission de rendre les diplômés, les managers de demain, des professionnels et des praticiens en les dotant des compétences (prérequis, savoir-faire, savoir être) et d’aptitudes dans un cas management évolutif transversal, afin d’apporter une valeur ajoutée pour l’entreprise.