Abdelwahab Derbal
Abdelwahab Derbal, président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE)

Le président de la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE) Abdelwahab Derbal, s’est exprimé, ce mercredi 23 janvier dans un discours, en marge des travaux de la première réunion, organisés à l’hôtel El Aurassi, pour révéler toute l’impuissance de son organe à contrôler et à assurer une élection juste et transparente.

Il dira que le rôle de cet organe de surveillance «repose sur des bases scientifiques pour surveiller et non pas faire des constats». Cependant, il ajoutera qu’en dépit «des efforts consentis» par la HIISE pour réussir les deux précédents rendez-vous électoraux, «l’élection a toujours fait l’objet de polémique : les lois régissant l’élection ont suscité la volonté au changement pour l’intérêt général du pays» a-t-il soutenu.

Prenant la parole à son tour lors de cette rencontre de la HIISE, le ministre de la Justice, Tayeb Louh, a annoncé la désignation de 1 541 magistrats pour présider les commissions électorales au niveau de l’ensemble des communes à l’échelle nationale en perspective du prochain scrutin présidentiel.

Louh a fait état également de la désignation de 2888 magistrats principaux et remplaçants. Le ministre, a insisté sur la «grande responsabilité» qui attend ces magistrats, chargés, entre autres, de «superviser le processus électoral», en plus du vice-président, deux membres dont le wali.

Il a insisté aussi sur la prise en charge de «recours éventuels au niveau des tribunaux» dont «les délais ne doivent pas dépasser les 72 heures après l’élection».

En ce qui concerne le vote à l’étranger, le ministre prévoit 6 magistrats principaux et remplaçants désignés pour suivre ce processus au niveau des ambassades et des consulats. Dans le même contexte, le ministre a appelé les juges de parquets à instruire les autorités judiciaires compétentes « à intenter une action en justice contre toute personne qui pourrait porter atteinte à la crédibilité de l’élection présidentielle ».