Ultimate magazine theme for WordPress.

Education : L’Unpef maintient sa grève du 21 janvier

56

La réunion qui a regroupé mercredi dernier, les représentants du ministère de l’éducation nationale avec ceux du syndicat Unpef a été un échec pour ce dernier. Selon le président du bureau national de l’Unpef, Sadek Dziri, cette réunion n’a pas donné les résultats escomptés vis-à-vis des revendications du syndicat. Donc, le mouvement de grève nationale prévue le 21 janvier est maintenu, selon lui. Notons qu’un préavis de grève a été déposé par l’intersyndical de l’éducation qui regroupe l’Unpef et le Snapest entre autres.

Les syndicats en question, rappelons-le, ont annoncé récemment leur retrait de la charte d’éthique signée avec le ministère de l’Education depuis 2015. Une charte qui avait permis d’éviter des perturbations dans le secteur de l’éducation, notamment depuis de le début de l’année scolaire en cours.

Selon un communiqué de l’intersyndicale, cette décision a été prise pour protester contre le mode de gouvernance du secteur adopté par la tutelle qui n’a pas respecté ses engagements. « Nous dénonçons la manière avec laquelle le ministère de l’Education agit avec les syndicats aux niveaux local et national. Cette manière n’est pas conforme au contenu de la charte d’éthique qui donne la priorité au dialogue social », indique-t-on.

Cependant, de son côté, le ministre de l’emploi et de la sécurité sociale Mourad Zemali, vient d’annoncer que l’appel à la grève lancé par l’intersyndicale dans le secteur de l’éducation pour le 21 janvier prochain est illégal.

Il a indiqué que les syndicats qui ne répondent pas aux normes fixées par la loi n’ont pas le droit de négocier ou d’appeler à la grève.

Selon lui, « la loi oblige chaque année les syndicats de déclarer leurs adhérents et ils doivent avoir 20 % des travailleurs de secteur pour pouvoir être accepté en tant que tel et avoir le droit de lancer appel à la grève ». Or que la majorité de ses syndicats ne répondent pas à ces conditions, a-t-il signalé.