Ultimate magazine theme for WordPress.

Bouira : plus de 800 foyers raccordés au réseau de gaz naturel, 20.000 en attentes

15

Dans la commune d’Ahnif qui située à une cinquantaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya, Bouira, ce sont 3 villages, n’Ath Oumeziave, Ighil n’Ath Amar et Ighil n’Ath Raiou, qui viennent de bénéficier du gaz naturel. Il s’agit de 839 foyers qui ont été raccordés au réseau d’alimentation au gaz naturel. Ce projet a nécessité un montant financier de 350 millions de dinars, et les travaux de réalisation ont été menés par les services de la direction de distribution de l’électricité et du gaz de la wilaya de Bouira (DDB) et une entreprise privée qui a réalisé le projet dans les délais.

Selon le directeur de l’énergie et des mines M Lazhar Guemini, « Le réseau de raccordement, a été réalisé dans le cadre du programme quinquennal 2010-2014, et s’étend sur près de 20 km ». S’agissant du taux de pénétration en gaz naturel dans la wilaya de Bouira, ce responsable fera connaitre que «  le taux de couverture en gaz naturel dans la wilaya de Bouira dépasse actuellement 85%, et notre objectif c’est d’atteindre 90% d’ici 2020 ». « Cependant, il n’est pas aisé de d’acheminer cette énergie vitale dans les localités à topographie difficile d’accès, notamment les régions montagneuses ou les habitations sont éparses », a-t-il ajouté.

Il y a également les oppositions de populations, qui refusent le passage du réseau de gaz naturel par leurs terres. Nous saurons également que le raccordement au réseau du gaz naturel des foyers des régions enclavées et montagneuses comme les villages situées dans les communes de, Zbarbar, Guerrouma, Boukram, BordjO’khris, El-Adjiba, M’Chedallah et Haizer, constitue l’un des grands défis des autorités locales de la wilaya de Bouira.

Jusqu’à présent, un nombre de 20 000 foyers dans la wilaya de Bouira qui ne sont pas encore pas raccordés au réseau du gaz naturel. A ce titre, il faudra réaliser un réseau de 1.300 Km et un montant financier de près de 3 milliards de dinars pour pouvoir raccorder ces 20 000 foyers.